Fermer
Fermer
Accueil > Actualités > Actualités générales > Les sociétés minières convoiteraient les terres bretonnes et ligériennes

Les sociétés minières convoiteraient les terres bretonnes et ligériennes

Publié le 04 septembre 2017

Les terres des régions de la Bretagne et de la Loire regorgeraient de métaux rares tels que l’or, le cuivre, le zinc, l’argent… Ces dernières années les sociétés minières s’y penchent de plus en plus.


A Merléac, commune située dans le sud de Saint Brieuc dans les Côtes d’Armor (22), le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), entre 1958 et 1981, avaient réalisés des recherches dans les sous-sols, le potentiel de la zone ayant été repéré. A Tennie dans la Sarthe (72), des études ont été également faites, et dans les Mauges en Maine-et-Loire (49), à Saint-Pierre-Montlimart, durant la première partie du XXe siècle, dix tonnes d'or et une d'argent avaient été remontées des sous-sols.


Ces résultats sont ‘remontés’ à la surface, et c’est pourquoi ces dernières années, les sociétés minières se penchent de plus en plus sur les sous-sols de l’ouest de la France.


Un total de 2 000 km² de recherches


Pour preuve, l’Etat a accordé en Bretagne trois projets miniers à la société australienne Variscan Mines, dont le siège est basé à Orléans, entre 2014 et 2015 : un à Silfiac dans le Morbihan, et deux dans les Côtes-d'Armor, à Merléac et à Loc-Envel.


Dans les Pays de la Loire, ce sont quatre permis accordés par l’Etat, dont trois à la même société Variscan Mines : Beaulieu, en Loire-Atlantique ; Saint-Pierre, en Maine-et-Loire ; et Tennie, à cheval sur la Sarthe et la Mayenne.


Enfin, le permis de Vendrennes, en Vendée, est détenu par la filiale française de la société australienne SGZ. Au total, cela représente un peu plus de 2 000 km² pour rechercher divers métaux précieux tels que l’or, le cuivre, le zinc, l’argent...


Explorer puis ensuite creuser au besoin


Accordés par l’Etat pour une durée de cinq ans, renouvelables deux fois, ces permis ne permettent seulement pour le moment que d’explorer les sous-sols, si les résultats sont concluants, les sociétés peuvent alors déposer un permis d’exploitation afin de forer dans les endroits intéressants. Muni de boucles de mesure, c’est un hélicoptère qui repère les structures des roches et donne ainsi les indications sur la composition du sous-sol.


Mais il n’est pas évident que les recherches menées soient concluantes. À Merléac, la société Variscan Mines estime à 30 % ses chances de trouver un gisement exploitable, et pour un coût engagé de dix millions d'euros. Cependant, les bénéfices pourraient être, selon la société, cent fois plus importants, en cas de recherches fructueuses. À Saint-Pierre-Montlimart, cette même société qui explique que les métaux trouvés serviraient à l’économie globale, notamment à la fabrication de produits High-tech, espère trouver d'importants filons d'or. Cependant, dans les premiers lieux sondés, moins de cinq grammes d'or par tonne de roche extraite ont été trouvés.


Enfin, trois autres demandes de permis sur le territoire sont en attente d'accord. Le dernier permis en Mayenne date de février 2015. Il s’agit de SGZ France qui souhaite chercher de l'or, de l'argent, du plomb et du zinc. Dans le Finistère, deux permis exclusifs de recherches d’or ont également été déposés en 2014 par SGZ France à Penlan, et par Sudmine SAS à Lopérec.


Mais les projets peinent à avancer car certains députés, comme par exemple le député Marc Le Fur en Côtes-d'Armor se sont prononcés contre les projets miniers.


Aujourd’hui, les sociétés concernées attendent que le gouvernement se positionne sur la politique minière pour changer leur stratégie d'action dans l’ouest de la France.

Source : Source et credit photo Ouest France - Jeanne Hutin

Les 10 dernières actualités sur Granulats.fr

Conjoncture matériaux de construction : Un troisième trimestre à la peine[ actualité ]

31 octobre 2017
Après une première moitié de l’année 2017 plutôt vigoureuse dans le secteur des matériaux, où l’activité a progressé sur un rythme de + 4,4 % sur un an pour les granulats et de + 6 % pour le BPE (données cvs-cjo), la reprise semble marquer le pas au troisième trimestre. ...
Grand Paris Circulaire l'unicem se mobilise

Grand Paris Circulaire l'unicem se mobilise [ actualité ]

26 octobre 2017
Début octobre, la métropole du Grand Paris et la Ville de Paris ont invité les acteurs de la construction et de l’aménagement du territoire à mettre en commun leurs réflexions et initiatives en matière d’économie circulaire. Participant à la table ronde sur le BTP et l’aménagement, Nicolas Vuillier, président de l’Union ...

Quatre produits simultanés et une production doublée pour la Sablière du Val de Loire grâce aux équipements CDE[ actualité ]

23 octobre 2017
Au sein d’un espace naturel à Brinon-sur-Sauldre près d’Orléans, la Sablière du Val de Loire s’apprête à doubler sa production de 60 000 à 120 000 tonnes par an pour répondre à une récente croissance de la demande pour ses sables et graviers qu’une installation CDE traite par voie humide ...

BELL France présent à Metz pour la SIM 2017[ actualité ]

16 octobre 2017
Le Congrès de la SIM (Société de l'Industrie Minérale) réunit chaque année dans une ville différente les responsables d'exploitations des mines, carrières, cimenteries, minéraux industriels et plates-formes de recyclage. En parallèle du Congrès, un panel de plus de 300 exposants constitué d’organismes publics et de sociétés privées, participera à cette ...

Nouveau broyeur à mâchoires Keestrack B3e, E-mobile all-rounder[ actualité ]

09 octobre 2017
A l'occasion du salon SIM, Keestrack, présentera sur l'exposition extérieure, le broyeur à mâchoires diesel B3e.Le B3e, une variante hybride de son modèle réussi déployé sur les chantiers et le recyclage. Tous les avantages spécifiques de la machine à traction sur 30 tonnes sont préservés - les opérateurs soucieux du ...

Sandvik présentera sa nouvelle foreuse sur l'exposition SIM [ actualité ]

09 octobre 2017
C'est à Metz, au salon de la société de l'industrie minérale que vous pourrez découvrir la toute nouvelle foreuse DX900i. Les foreuses de la famille DXi sont conçues pour vous aider à atteindre davantage de mètres forés par heure avec la meilleure efficacité énergétique. La série des Ranger DXi peut être optimisée ...
J-10 avant le Salon SIM

J-10 avant le Salon SIM[ actualité ]

09 octobre 2017
Dans 10 jours se déroulera le salon de la SIM (Société de l’industrie Minérale) du 18 au 20 à Metz. L’occasion cette année de rendre visite à la région Grand Est qui compte aujourd’hui environ 500 carrières, représentant une production annuelle de 50 millions de tonnes de granulats. Alluvions et roches ...

Premières Journées Techniques chez SBM [ actualité ]

06 octobre 2017
Plus de 700 invités du monde entier se sont déplacés pour participer aux premières Journées Techniques de SBM les 14 et 15 septembre derniers, à Liezen en Styrie.51 modèles exposés, d’une valeur de plus de 20 millions d’euros, ont démontré la variété impressionnante de la gamme de produits de ce ...

Nept-in : la transition vers le numérique est l'avenir de l'industrie extractive[ actualité ]

04 octobre 2017
Nept-in sera présent au congrès de la SIM 2017 afin de présenter sa solution numérique de maitrise des données, adaptée à l’industrie extractive. La maîtrise de l’information est en effet une priorité pour l’exploitant indépendant : - suivi de l’activité des installations- alertes sur les incidents de fonctionnement,- gestion de la production ...

Lettre Mensuelle de Conjoncture Matériaux de construction – UNICEM – Septembre 2017[ actualité ]

02 octobre 2017
Après une accélération sensible de l’activité au premier semestre, notamment dans le segment du béton prêt à l’emploi, la période estivale a marqué une pause. La dynamique du redressement de la production est toujours à l’œuvre mais à un rythme plus modéré sur les trois mois de juin-juillet-août. Pour autant, ...