Fermer
Fermer
Accueil > Actualités > Actualités générales > Un nouveau rapport identifie les principales solutions pour réduire l’empreinte carbone de l’exploitation minière mondiale

Un nouveau rapport identifie les principales solutions pour réduire l’empreinte carbone de l’exploitation minière mondiale

Publié le 08 juin 2021



  • Une analyse récente expose l’ampleur de la consommation d’énergie au sein de l’industrie minière et identifie les moyens de la réduire grâce aux technologies actuellement disponibles

  • Des matériaux tels que le cuivre, le lithium et le nickel jouent un rôle crucial dans les technologies comme les voitures électriques et les énergies renouvelables qui aideront le monde à atteindre ses objectifs de décarbonisation.

  • À mesure que la demande de ces métaux augmente, l’industrie minière doit devenir plus efficace et plus durable.



Selon un nouveau rapport publié en mai, l’industrie minière mondiale doit renoncer aux anciens systèmes et process si elle veut relever le défi de la décarbonisation. Ce rapport calcule la part de l’industrie minière dans la consommation énergétique mondiale et identifie les moyens de faciliter la transition de l’industrie vers des émissions nettes nulles, indispensables pour limiter l’augmentation des températures conformément à l’accord de Paris.



Le rapport, commandé par Weir Group PLC, analyse les données énergétiques du secteur minier de plus de 40 études et permet ainsi d’appréhender la consommation d’énergie de l’exploitation minière et du traitement des minerais. Il montre que la quantité totale d’énergie utilisée par l’industrie minière — qui joue un rôle crucial en fournissant les métaux employés au cœur de l’économie moderne — représente environ 3,5 % de la consommation mondiale d’énergie.



Les métaux produits par l’exploitation minière sont essentiels à la transition mondiale vers des infrastructures à faible émission de carbone. Mais si nous n’agissons pas, l’augmentation de la demande de métaux tels que le cuivre, le nickel et le zinc devrait entraîner une hausse de la consommation d’énergie de l’industrie minière dans les prochaines années. Le rapport indique qu’il existe actuellement des technologies capables de freiner cette tendance. Il souligne notamment que la fragmentation — c’est-à-dire les processus de concassage et de broyage — constitue l’activité la plus énergivore des sites miniers : autour de 25 % de la consommation d’énergie finale de l’exploitation minière. Cela correspond à l’énergie utilisée par 221 millions de foyers britanniques ainsi qu’à 1 % de la consommation totale à l’échelle mondiale. La fragmentation représente donc la cible principale des efforts pour diminuer la consommation d’énergie.



De petites améliorations des technologies de fragmentation peuvent permettre de réaliser des économies importantes en matière de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre. Par exemple, une augmentation de 5 % de l’efficacité énergétique du processus de fragmentation pourrait entraîner une baisse des émissions de gaz à effet de serre de plus de 30 millions de tonnes d’équivalent CO2. Le remplacement du matériel traditionnel de fragmentation par de nouvelles technologies de broyage permettrait de réduire les émissions indirectes au sein de la chaîne de valeur de l’industrie minière, par exemple en renonçant à la nécessité de fabriquer des billes de broyage en acier à fortes émissions.


La consommation d’énergie de l’industrie minière restante est répartie de la manière suivante : le diesel sous diverses formes d’équipements mobiles représente 46 %, l’électricité dans les mines (ventilation) 15 %, et les « autres utilisations de l’électricité » 14 %.



Le rapport signale d’autres solutions possibles pour réduire la consommation d’énergie de l’exploitation minière comme l’optimisation, le big data et l’intelligence artificielle. De plus, si l’on dote le matériel d’exploitation minière de sources d’énergie à émissions nulles — par exemple les énergies renouvelables, le stockage de l’énergie et des carburants alternatifs — l’industrie pourrait atteindre un taux nul d’émissions, ce qui permettrait de réduire le rôle de la compensation et des crédits carbone.



Ce rapport intervient à un moment où l’industrie est soumise à une pression toujours plus forte pour produire des minéraux essentiels au soutien des tendances structurelles mondiales les plus importantes, de la croissance démographique à l’urbanisation et à la décarbonisation. Le cuivre, le nickel, l’acier et le lithium constituent des composants clés du transport et du stockage de l’électricité, des véhicules électriques et des infrastructures d’énergie renouvelable. Le passage à une économie bas-carbone entraînera une augmentation de la consommation primaire des ces produits issus de l’extraction minière, même en prenant en compte le recyclage. Il est donc important que l’exploitation minière devienne plus durable.



Télécharger le rapport indépendant de 2021 sur la consommation énergétique de l’industrie minière en anglais : www.energysavingsinmining.com



Jon Stanton, directeur général de Weir Group, a déclaré à ce sujet :



« L’industrie minière est au cœur du développement économique mondial, les minéraux permettant de réaliser la transition vers une économie à faible émission de carbone. Toutefois, l’environnement dans lequel les minerais seront exploités dans le futur ne ressemblera pas à celui du passé, ce qui fera appel à des changements et à investissements de grande ampleur. En bref : l’exploitation minière doit devenir plus durable et plus efficace si elle veut fournir les ressources essentielles dont le monde a besoin pour réduire les émissions de carbone ainsi que son impact sur l’environnement. Ce rapport constitue une importante contribution à ce débat qui, nous l’espérons, suscitera des discussions sur la voie à suivre dans le monde entier. »



Alison Keogh, directrice générale de la Coalition for Energy Efficient Comminution a déclaré :



« Ce rapport met en évidence à la fois un challenge et une opportunité de relancer le débat et les actions sur la réduction des émissions de GES et les solutions en matière environnementale, sociale et de gouvernance. Nous invitons les dirigeants de l’industrie à contribuer et collaborer activement grâce à des partenariats entre l’industrie minière, les fournisseurs et les chercheurs, ainsi qu’à partager leurs connaissances. Ensemble, nous sommes capables d’accélérer la réduction des émissions ainsi que de la consommation d’énergie et d’eau. »



Ricardo Garib, président de la division Weir Minerals a commenté :
« Weir Minerals s’investit pour rendre l’exploitation minière plus efficace et plus durable en dirigeant la transition technologique au sein de l’industrie » Nos rouleaux broyeur à haute pression (HPGR) Enduron substituent progressivement les systèmes de broyage conventionnels dans les circuits de fragmentation (concassage, criblage et broyage), car ils disposent d’une consommation énergétique nettement inférieure, ils broient les roches très finement en utilisant moins d’eau en aval et supposent une baisse notable du coût total de possession. »


Stuart Hayton, directeur de Weir Minerals Netherlands, là où sont conçus et fabriqués les HPGR Enduron®, a ajouté : « Non seulement les HPGR nécessitent jusqu’à 40 % d’énergie en moins que les alternatives traditionnelles, mais leurs composants sujets à l’usure durent beaucoup plus longtemps et la durée de maintenance requise pour le remplacement des pièces usées est bien plus courte. Les économies de carbone engendrées pour chaque HPGR Enduron en fonctionnement sont estimées à l’équivalent de 3 600 voitures à essence en moins sur les routes chaque année. »



Les 10 dernières actualités sur Granulats.fr

CDE vEvent 2021 du 18 au 20 mai

CDE vEvent 2021 du 18 au 20 mai[ actualité ]

12 mai 2021
CDE est très heureux de vous annoncer le retour du vEvent en 2021, un colloque virtuel et international de notre industrie du traitement par voie humide. L’inscription est gratuite et ouverte à tous.Rejoignez-nous et participez au symposium 100% virtuel et international proposé par CDE, du 18 au 20 mai 2021. ...

Pénuries sur les matières premières[ actualité ]

14 avril 2021
Grâce à son modèle de production locale, la Filière Béton résiste aux tensions actuelles Les tensions actuelles sur les matériaux et leur disponibilité (bois d’œuvre, plastiques, métaux non ferreux…) suscitent de nombreuses inquiétudes dans le secteur de la construction, notamment de la construction neuve, et soulignent l’enjeu du choix des matériaux ...

L’UNICEM s’engage dans le tourisme de savoir-faire[ actualité ]

13 avril 2021
L’Union Nationale des Industries de Carrières et Matériaux de construction (UNICEM) est partenaire de l’appel à projet sur le Tourisme de savoir-faire lancé par la Direction Générale des Entreprises (DGE) et remporté par Entreprise et Découverte. Le premier volet a débuté avec un diagnostic complet dans cinq territoires en collaboration ...
Conjoncture UNICEM / Mars 2021

Conjoncture UNICEM / Mars 2021[ actualité ]

08 avril 2021
Bonne tenue de volumes Un an après le début du premier confinement, l’activité des matériaux de construction a retrouvé une certaine dynamique. En ce début 2021, bien que la comparaison avec 2020 ne soit pas favorable en raison d’un haut niveau d’activité constaté en janvier-février de l’année dernière, les volumes ...

Communiqué de presse de Metso Outotec Corporation du 30 mars 2021[ actualité ]

31 mars 2021
Outotec et le groupe BIA ont signé un contrat visant à étendre leur partenariat de distribution d’équipement de concassage et criblage d’agrégats en Afrique. À partir du mois de mars 2021, les installations fixes et mobiles ainsi que les pièces de rechange et d’usure de Metso Outotec associées à l’expertise ...

La Fondation École Française du Béton crée, en partenariat avec l’ESTP Paris, le parcours de formation « ACV Digital Learning » [ actualité ]

29 mars 2021
L’École Française du Béton (EFB), fondée il y a plus de 25 ans, œuvre au quotidien pour soutenir et valoriser la connaissance et l’utilisation du béton, notamment auprès des élèves de l’enseignement supérieur. C’est dans ce sens que l’EFB a créé en 2014, en partenariat avec l’ESTP Paris, ...

Metso Outotec lance « Planet Positive », une approche exhaustive vers la durabilité[ actualité ]

23 mars 2021
Communiqué de presse Metso Outotec Corporation du 15 Mars 2021 à 10h EET La durabilité est une des priorités stratégiques de Metso Outotec. L’entreprise s’est engagée à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, avec des objectifs validés par l’initiative « Science Based Targets ». Comme étape suivante, Metso Outotec lance maintenant ...

La Réunion – Signature de la « Charte de bonnes pratiques »[ actualité ]

22 mars 2021
Des engagements concrets pour la qualité et la sécurité dans le maniement du béton prêt à l’emploi Le SNBPE (Syndicat national du béton prêt à l’emploi) s’engage au quotidien auprès de ses adhérents, de ses partenaires et des utilisateurs du béton prêt à l’emploi (BPE) afin d’améliorer la sécurité dans son ...

L’UNPG et le SNBPE mutualisent leur plateforme e-learning « Passeport Sécurité » à destination de leurs adhérents[ actualité ]

17 mars 2021
L’UNPG (Union nationale des producteurs de granulats) et le SNBPE (Syndicat National du Béton Prêt à l’Emploi), tous deux adhérents à l’UNICEM (Union Nationale des Industries de Carrières et Matériaux de Construction), ont lancé une nouvelle plateforme e-learning de sensibilisation, à disposition de leurs adhérents et des entreprises extérieures ...

INVITATION Personnelle Démonstration showroom virtuel Metso:Outotec[ actualité ]

15 mars 2021
Les équipes SAMI TP ENVIRONNEMENT ont le plaisir de vous inviter au : Salon Virtuel Metso:Outotec Lancement NordtrackTM Mercredi 17 Mars Inscrivez-vous et tentez de gagner l’un des nombreux cadeaux de l'évènement : S'inscrire Au programme : ► Démonstrations 3D, ► présentations des produits et services, ► chat avec ...