Fermer
Fermer

Racleurs

Racleurs

Liste des fournisseurs : Racleurs

Partenaire(s) de Granulats
21 fournisseurs trouvs
demande de devis
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - #
AMC MATERIELS SAS

SANCOINS (18) France

ATCP

GOUVIEUX (60) France

ATMOS

ENNERY (95) France

CARRIERES INDUSTRIES SERVICES

SAINT CHRISTOPHE DU FOC (50) France

COBRA EUROPE

LUXEUIL LES BAINS (70) France

ECMC

SAINT GERMAIN DE LA COUDRE (61)

EuroConsult DIMITRIOS PIRETZIDIS

BACKNANG (71) Allemagne

FACOR

LIBOURNE (33) France

FERASER

ITTRE (14) Belgique

FLEXCO Europe GMBH

ROSENFELD (72) Allemagne

HAMSA

LIBOURNE (33)

HOSCH FRANCE

LIMOGES-FOURCHE (77) France

LE CAOUTCHOUC INDUSTRIEL

Venissieux (69) France

MARTIN ENGINEERING SARL

COLMAR CEDEX (68)

MATO FRANCE

L'HOPITAL (57)

METSO

Macon (71) France

REMA TIP TOP

TRAPPES (78)

RULMECA FRANCE

AVELIN (59)

STANDARD INDUSTRIE

ROUBAIX (59)

TECHNIC GUM POLYMERES SPRL

NEUFVILLES (70) Belgique

VAL.I.D

MEYSSIEZ (38)

Racleurs

Matériel(1) se fixant en dessous du brin retour du convoyeur à bande ou sur le tambour(2) et dont le but consiste à éliminer les produits colmatants sur la bande.



Les convoyeurs ou les bandes transporteuses nécessitent un entretien régulier pour obtenir un rendement optimal. Les racleurs font partie des outils pour cet entretien, afin d'enlever les impuretés sur la bande. Utilité d'un racleur pour l'entretien de la bande transporteuse



Par définition, une bande transporteuse est un moyen de véhiculer un certain nombre de matériaux plus ou moins lourds d'un endroit à un autre. Cette bande transporteuse nécessite toutefois un entretien particulier, qui se fait avec un racleur. Les racleurs de bandes transporteuses sont indispensables dans les chantiers où l'on utilise des convoyeurs ou des bandes transporteuses.



La spécificité des différents racleurs réside principalement dans le profil et le matériau de la lame de raclage ainsi que dans le mécanisme de mise en tension.(3)
Le raclage des bandes est une étape inévitable dans l'entretien d'un convoyeur ou d'une bande transporteuse. Pour cela, le racleur enlève toutes les particules et les déchets qui sont accumulés sur la bande. Il n'y a pas de racleurs spécifiques « à un type de convoyeur particulier »(4), tous les racleurs peuvent s'adapter aux bandes transporteuses que vous utilisez.La nature des éléments à racler va définir le type de lame à utiliser. Il existe par exemple des lames pour racler en nylon, le en polyuréthane, en carbure, etc.(5)



Les racleurs carrière possèdent un système qui permet d'interchanger ces lames de raclage, selon les besoins de la carrière. Vous pouvez donc avoir le raclage de carbure avec le raclage de nylon, et ainsi de suite. En fonction des fabriquants, certains éléments sont interchangeables (6). On peut trouver sur le marché différents types de racleurs, comme les racleurs « sous-jacents, réversibles, », tangentiels ou les racleurs droits, etc.



Mots clés : racleurs, fournisseurs de racleur, racleur sous jacent, racleurs souples, racleur métallique, racleur polyuréthane, racleur tangentiel, « racleur réversible », racleur convexe, racleur concave, racleurs réversible.(7)



1. « Matériel» car composés de plusieurs pièces : des lames de raclage, 1 axe support, un mécanisme de mise en tension, des supports
2. se fixant en dessous « du brin retour du convoyeur à bande ou sur le tambour » : la bande du convoyeur a deux faces et c’est sur la face externe que les matériaux sont véhiculés ; cette face se salit donc et le nettoyage ne peut s’opérer qu’à la jetée : soit sous le convoyeur ou sur le tambour.

3. « la spécificité des différents racleurs réside principalement dans le profil et le matériau de la lame de raclage ainsi que dans le mécanisme de mise en tension » : bien que la lame soit l’élément principal directement liée à la qualité du raclage, le système de mise en tension permet de garantir une pression adéquate pour que l’efficacité de raclage perdure dans le temps. Il existe bien des systèmes plus ou moins pratiques, rapides.
4. « à un type de convoyeur particulier » : chaque type de racleur est spécifique mais ils sont tous conçus pour s’adapter aux équipements de transfert comme vous l’écrivez après.
5. Il existe par exemple des lames pour racler le « en » nylon, le « en » polyuréthane, le « en » carbure : Le matériau qui compose les lames est différent en fonction des matériaux à racler. Sur des matériaux collants non abrasifs (ex. déchets OM…) , on peut utiliser du nylon, du PU. Sur des matériaux abrasifs (application carrière,sablière avec des silices…), il faut utiliser des lames renforcées au carbure qui est le meilleur matériau à resister à l’abrasion.
6. «En fonction des fabriquants, certains éléments sont interchangeables» Passer d’un élément de raclage en nylon ou inversement relève d’une erreur de diagnostique. En carrière, le nylon s’il est remplacé par du carbure c’est qu’il n’a pas tenu à l’abrasion… par contre on peut parfois remplacer une lame d’un fabriquant X par celle d’un fabriquant Y bien qu’il faille s’assurer des entre-axes de fixation. Chaque fabriquant se protège en évitant d’être trop standard…
7. comme les racleurs « sous-jacents, réversibles, » : les racleurs principaux sont les racleurs sous-jacents. Les racleurs réversibles sont conseillés sur les convoyeurs à double sens de marche (ex.tapis navette).